Skip to content Skip to footer

Au coeur du Sanctuaire Fantastique, un bassin nommé LAC

Dès 1980, à son arrivée sur l’île de La Réunion, avec sa compagne Roselyne Von-Pine et leur fille Aurélia sur les bras, Vincent Mengin-Lecreulx a été séduit par la lumière de l’île bien sûr, mais aussi et surtout par le métissage naturel des gens et des religions.
Le Sanctuaire Fantastique est une œuvre monumentale construite progressivement aux cours des années autour du bassin conçu en 1990 et que Vincent a pompeusement baptisé le LAC (Lieu d’Art Contemporain). C’est le cœur du Sanctuaire Fantastique. Depuis, le chef-d’œuvrier, comme il se plait à se définir depuis quelques temps, n’a de cesse de poursuivre sa chimère en ajoutant œuvres sur œuvres, s’adonnant ainsi sans retenu à la seule addiction qu’il a conservé précieusement : l’art pour l’art.

Le Sanctuaire Fantastique
Le LAC, Vincent Mengin-Lecreulx, bassin, eau douce, poissons, tortues, sculptures, dimensions : 17 m x 13 m profondeur 2,30 m, 1992.

 

Le gardien du Sanctuaire Fantastique / Vincent Mengin-Lecreulx / 2020.

 

L’œil du gardien, détail.

 

L’Ascension
La première colonne de pneus installée par VML en 1989.


L’Ascension

Dès 1986, Vincent Mengin-Lecreulx attaque une série de peintures sur toiles qu’il appelle « Espaces routiers ». A partir de là, il répond à l’appel du large qui l’incite à sortir la peinture à l’extérieur, dans le jardin, en plein soleil.

Dès lors, ses espaces routiers s’étalent le long du chemin d’accès au lieu sous forme d’un paysage pneumatique monumentale, jouant avec la vraie végétation luxuriante du jardin de sculptures et essaimant ainsi de multiples colonnes de pneus sur lesquelles on aperçoit parfois un personnage.

 

 

 

Les 7 Déesses footballeuses

Aujourd’hui, la Messe du dimanche se pratique au stade et les femmes tentent de redonner de la fraîcheur à un sport largement pervertit par les enjeux financiers. Vincent a bien peur qu’elles vieillissent aussi mal que leur modèles machos. Quoiqu’il en soit, il s’est engagé solennellement à entretenir son équipe multicolore…

Les Déesses footballeuses
Les déesses footballeuses métissées surveillent la couleur des carpes koï, des tortues et la qualité de l’eau du LAC.

Le mur des divinités

VML accueille très naturellement l’ensemble des religions chez lui, y compris celles qu’il a lui même inventé. Cette réunion de famille des divinités s’est naturellement installée à proximité de sa tombe qu’il a personnellement creusé dès son arrivée à La Réunion, en 1980. Sage précaution car chacun connaît la fin de l’histoire, sans malgré tout, en savoir la date précise. Mengin-Lecreulx n’est pas né à La Réunion mais est bien décidé à y être enterré. D’ailleurs il a déjà obtenu avec brio l’autorisation des autorités. Ceci dit, il n’y a pas urgence…

Le mur des divinités
L’Autel de Sanctuaire Fantastique accueille indifféremment les divinités existantes comme celles inventées et celles blessées.

La grotte Merveilleuse

Vincent a construit cet Autel autour d’une cavité naturelle où sont nés, non pas Jésus, mais une quantité de chatons sauvages. La Vierge a fini par y faire une apparition, le Facteur Cheval et sa brouette y ont déposé une ultime pierre, si lourde qu’elle leur fût fatale. On peut y voir aussi quelques ex-votos gardés par le serpent décapsulé.

La grotte Merveilleuse
L’œuvre devra s’adapter aux intempéries et aux caprices de la nature. La transmission de la lourde responsabilité de l’entretient du Lieu est d’ores et déjà posée

Champ d’horreur pour les enfants guerriers

Vincent avait consacré une minuscule parcelle de terre pour y planter un champ de cannes à sucre de 2 m sur 2 m, en mémoire de l’origine du terrain acquis en 1980 pour s’y installer. Finalement, la plantation sucrière a tourné de l’œil et un palmier l’a remplacé. Trois gosses martyres ont été pendus à son tronc en mémoire des enfants guerriers embarqués dans la sauvagerie des adultes. Finalement, ce triangle de la mort porte la poisse et le palmier est décédé. Aujourd’hui, le triangle se fait plus discret en forme de Mémorial du profil bas…

Champs d’horreur pour les enfants guerriers
Le champ triangulaire est un monument plat en hommage à la mémoire amnésique.

Les mémoires incertaines d’une Danseuse étourdie racontées par le FantÔme du LAC

Aujourd’hui, en 2020, Vincent a baptisé l’une de ses dernieres œuvres installées au bord du Sanctuaire : « Les mémoires incertaines d’une Danseuse étourdie racontées par le FantÔme du LAC ». Roselyne, la danseuse du LAC est bien moins étourdie que le Fantôme de Vincent ne le prétend. Toujours se méfier des spectres…

Les mémoires incertaines d’une Danseuse étourdie racontées par le FantÔme du LAC
Les mémoires incertaines d’une Danseuse étourdie racontées par le FantÔme du LAC, VML, Chaise roulante, mannequin, résine, sable, billes, l : 110 x L : 215 x h : 185 cm, 2020.

Le cinéma Mengin

Les exemples de déclinaisons chez Vincent sont nombreux. L’une de ses activités les plus prisées, consiste à tout filmer ce qu’il bricole au LAC, y compris les résidences d’artistes. Aujourd’hui sa filmographie compte plus de 3 500 films, courts, moyens et long métrages, documentaires et fictions surréalistes. Ici on peut y voir, debout en équilibre sur des sièges de cinéma, la reconstitution d’une scène célèbre que personne n’a vu, car l’auteur n’est pas certain que nos contemporains autocensurés aient la force morale de regarder la séquence jusqu’au bout…

Reconstitution du making-of d’un tournage jamais démarré, pourtant largement diffusé.

Encadrement

Depuis très longtemps, Vincent était obsédé par l’idée saugrenue de sortie la peinture de son cadre restrictif et liberticide. Il a fini par trouver une piste en l’autorisant à s’aérer dans le jardin devenant par le fait, multicolore. Dépassé par cet excès de mansuétude, en bon dictateur de son confetti, le chef-d’œuvrier a voulu faire un exemple de possible ré encadrement en cas d’abus de liberté. Les œuvres ont préféré baisser le nez et écraser, comme c’est souvent le cas dans la vraie vie…
Quand on passe les bords, il n’y a plus de limite, aussi Vincent a choisi de contrôler l’hommage au cinéma pour créer une confusion rectangulaire entre le cadre et l’écran dissuadant ainsi toute œuvre de sauter le mur.

Encadrement
Projection en plein air du making-of.                            

Les vierges aveugles

Les vierges rouges ou bleues, saintes ou diaboliques, quand elles sont aveugles, ont grand besoin d’un pilote, comme d’ailleurs la plupart des gens, même bien voyants. Le cochon-tigre est bien meilleur guide que le chien d’aveugle car il est né d’un coup de foudre si fort entre un cochon et une tigresse. Le fauve a préféré accepter les avances amoureuses de la truie, plutôt que de la bouffer sur place. Cette belle histoire de métissage a rendu le cochonnet différent des autres et lui a donné beaucoup de force. En tout cas, on y réfléchi à deux fois avant de lui chercher des crosses…

Les vierges aveugles
Procession autour du LAC des Vierges aveugles en pèlerinage.

Le cochon-léopard

On peut, là encore, constater que l’amour est plus fort de l’envie de faire un bon gueuleton. Plutôt que de bouffer la mère de ce métis, le léopard a préféré la couvrir de baisers amoureux jusqu’à construire une famille. Qui a dit que chacun devait rester dans son couloir ?

Le cochon-léopard
Encore un hommage appuyé à une histoire pourtant contre nature.                                                   

La Madone scorisée

L’histoire encourageante de la restauration mystique d’une Sainte vierge dégradée par les aléas climatiques, devenue volcanique en passant par la clinique Mengin. Les œuvres au grand air sont plus fragiles que celles qui préfèrent rester confinées…

La Madone
Les deux états de la Madone restaurée et finalement scorisée.                                                 

Les Amazones pétrifiées

Lourdement blessées par la chute d’une énorme branche de caoutchouc, les Amazones du LAC ont dû être hospitalisées dans la clinique du Docteur Mengin-Lecreulx pour y subir une restauration sauvage à base d’un traitement de sable et de résine. Elles ont survécu et sont sorties de cette épreuve volcanique plus fortes encore.

Tout droit sorties vivantes d’une nuit ardente, les Amazones sont revenues en tribu au Sanctuaire pour assurer la protection du couple fondateur du LAC, la Danseuse étourdie et le FantÔme du LAC.

De la maternité à la tombe

A force de jouer avec Vincent, les footballeuses se sont réveillées enceintes. La rose attend Aurélia pour 1980 et la bleue va donner naissance à Pablo en 1983. Elles sont sagement posées au bord de la tombe de Vincent qui lui-même ne les quitte pas des yeux. La vie est comme ça, aussi belle que possible, entre maternité et crématorium…

De la maternité à la tombe
Vincent Mengin-Lecreulx a réalisé le portrait de ses deux enfants intra utérin à travers l’image de Roselyne enceinte. Il confirme aussi aujourd’hui, qu’il s’adresse plus à des gens pas encore nés qu’à ses contemporains, pas toujours connectés.

La tombe

Vincent Mengin-Lecreulx a pratiquement creusé sa tombe en arrivant à La Réunion, sous le prétexte fallacieux, qu’il écrit toujours ses scénarios en commençant par la fin. C’était surtout la volonté d’affirmer vouloir passer le restant de sa vie au cœur de cette petite île sur laquelle il avait décidé d’amarrer son propre radeau d’art plus ou moins contemporain. Depuis, régulièrement il l’aménage et la décore au fil du temps et des inspirations.

La tombe
La tombe de Vincent, simple rectangle de roches de rivière, encadré d’un serpent rouge et de fleurs artificielles mauves. Une pierre lithographique en guise de pierre tombale. La messe est dite…

Le piano cercueil

L’éternité c’est interminable, aussi Vincent a customisé son cercueil en piano afin de facilité la musique de Pablo à venir arroser son esprit endormi.

Le piano cercueil
Le piano cercueil surplombe la tombe de Vincent et plombe l’ambiance habituellement festive.

La tombe de l’Ange Blanc

L’Ange Blanc est un catcheur mythique venu du Mexique pour corriger les méchants. Enfant, Vincent l’a cherché sans succès dans tout Boulogne Billancourt où le costaux habitait. Il avait néanmoins débusqué la mère du catcheur. Il était clair que l’Ange Blanc n’était pas si blanc que ça, peut-être même un peu méchant sur les bords…

La tombe de l’Ange Blanc
VML manie le paradoxe avec habileté, en enterrant l’Ange Blanc dans son jardin, il lui donne vie.

La tombe du Bourreau de Béthune

Le Bourreau de Béthune est l’autre catcheur mythique venu, lui de l’enfer, pour corriger les soi-disant gentils. Enfant, Vincent l’a croisé dans les coulisses d’un gala de catch à la patinoire de Boulogne-Billancourt. Lui qui était considéré comme un sale gosse, restera marqué à vie par cette rencontre improbable, car il s’est vite rendu compte que le Bourreau n’était pas si méchant, même plutôt gentil, finalement, un peu comme lui-même…

La tombe du Bourreau de Béthune
Vincent Mengin-Lecreulx a le sens de l ‘équité et pour rien au monde il n’aurait séparé ce couple indissociable de catcheurs. Le Bourreau est donc le voisin de cimetière de l’Ange, pour l’éternité…