Skip to content Skip to footer

Le P7P

C’est sur les sept portes ouvrant sur les différentes pièces de la résidence que les artiste réaliseront ce premier « livre d’or » témoignant de leur passage à La Réunion. En 1997, les vingt-huit panneaux, ayant pour fil rouge La Réunion, sont répartis sur les 7 portes de la résidence d’artistes. Vincent Mengin-Lecreulx réfléchit alors à un moyen de monstration car le public n’a pas accès à l’appartement privé et aux ateliers du troisième étage. Vincent dessine un plan, disposant les sept portes en quinconce dans un large couloir en L permettant de découvrir de part et d’autre les pièces réservées aux vingt-huit artistes.

Extrait du livre de François Barré « L’île au trésor ou la saga des Mengin ».
Yves-Michel Bernard, Historien de l’art

Le Palais aux 7 Portes
Façade du Palais aux 7 Portes

En 2020, Vincent Mengin-Lecreulx revisite la façade en y accrochant 28 personnages volcaniques propulsés de part et d’autre du pont-levis par une catapulte. Ceux sont les 28 AvatÔrs du Palais aux 7 Portes, les esprits des artistes qui habitent dorénavant le lieu en permanence.

Plan du Palais aux 7 Portes
Couloir du Palais aux 7 Portes

 

PREMIÈRE PORTE

Première Porte
Porte de la chambre : 238 x 108 cm / Jacques Poli et Yann DUGAIN (à gauche) – Peter Klasen et Jan Voss (à droite)

 

 

JACQUES POLI

Jacques Poli a été le premier à utiliser la résidence d’artistes et à intervenir sur les portes du lieu en 1988 avec une huile sur bois intitulée « hommage à l’endormi et aux Mengin ».
Lorsqu’il revient au LAC en 1996, huit ans après, beaucoup d’artistes ont investit les portes et Jacques Poli juge que son intervention de 1988 n’est plus à la hauteur du projet. Il demande donc à Vincent son approbation pour recouvrir sa porte d’une nouvelle œuvre qu’il baptise « Hublot N »

Jacques Poli a été le premier artiste à être invité à participer à l’aventure du P7P.
Il a malheureusement été aussi le premier décéder en avril 2002, après avoir installé sa pièce. D’autres artistes ont disparu depuis donnant ainsi au P7P la mission sacrée de transmettre et d’entretenir les 28 cénotaphes.

Dans sa pièce, il imagine que l’île mystérieuse du Capitaine Némo est La Réunion qu’il aborde dans son sous-marin. Sous sa direction, les lycéens d’un établissement professionnel ont réalisé et posé la mosaïque au sol.

Jacques Poli

Jacques Poli, Nautilus / 1998 / Hauteur : 320 cm, Profondeur : 240 cm, Largeur : 184 cm

 

 

YANN DUGAIN

Yann Dugain poursuit son hommage aux dames des îles en trois dimensions dans sa pièce.
Des collégiens ont fabriqué les bouches en papier mâché.

Yann Dugain

Yann Dugain, Zié Paradi / 1997 / Hauteur : 330 cm, Profondeur : 238 cm, Largeur : 184 cm

 

 

VELUM

Velum de Vincent Mengin-Lecreulx reliant les pièces de Jacques Poli et Yann Dugain au plafond / Dimensions de l’ensemble du velum : 2,50 m x 35 m / 1999

 

 

PETER KLASEN

Habitué à peindre de la tôle en trompe-l’œil, Peter Klasen a réalisé des tableaux sur tôle et en a entièrement recouvert les murs de sa pièce. On note également l’utilisation de vestiges d’anciennes usines sucrières.

Peter Klasen

Peter Klasen, 974 / 1993 / Hauteur : 340 cm, Profondeur : 240 cm, Largeur : 185 cm

 

 

 

JAN VOSS

Jan Voss évoque le cyclone « Ivy » qu’il a vécu durant sa résidence en réalisant cette sculpture évoquant un tourbillon de morceaux de bois récupérés dans les menuiseries de l’île.

Jan Voss

Jan Voss, Ivy / 1994 / Hauteur : 325 cm, Profondeur : 238 cm, Largeur : 183 cm

 

VELUM

Velum de Vincent Mengin-Lecreulx reliant les pièces de Peter Klasen et Jan Voss au plafond / Dimensions de l’ensemble du velum : 2,50 m x 35 m / 1999
 
 

 

DEUXIÈME PORTE

Deuxième Porte
Porte de la réserve : 238 x 108 cm / Christian Bouillé et Erró (à gauche) – Jean-Bernard Grondin et Alix Pothin (à droite)

 

CHRISTIAN BOUILLÉ

Christian Bouillé, prématurément disparu en 2005, a réalisé une peinture murale en hommage aux premiers habitants de l’île et un pont virtuel pour y accéder.

CHRISTIAN BOUILLÉ

Christian Bouillé, Les etc. du paysage / 1999 / Hauteur : 315 cm, Profondeur : 240 cm, Largeur : 192 cm

 

ERRÔ

Errô aime jouer avec les enfants et a donc installé dans 352 cassiers une grande quantité de jouets cassés ou inutilisés fournis par les élèves. De nombreux établissements scolaires ont participé à son projet.

ERRÔ

Erró, La Case Baba / 1998 / Hauteur : 310 cm, Profondeur : 238 cm, Largeur : 192 cm

 

VELUM

Velum de Vincent Mengin-Lecreulx reliant les pièces de Christian Bouillé et Erró au plafond / Dimensions de l’ensemble du velum : 2,50 m x 35 m / 1999

 

JEAN-BERNARD GRONDIN

Postier de métier, cet artiste réunionnais détourne les objets de la Poste pour construire un univers parallèle à son quotidien. On notera la présence des affranchis anonyme de l’histoire.

JEAN-BERNARD GRONDIN

Jean-Bernard Grondin, Affranchir / 1998 / Hauteur : 315 cm, Profondeur : 238 cm, Largeur : 190 cm

 

ALIX POTHIN

Ce jeune artiste réunionnais raconte des petites fables naïves dans lesquelles tous les animaux sont effrayés.

ALIX POTHIN

Alix Pothin, Fable / 1998 / Hauteur : 315 cm, Profondeur : 238 cm, Largeur : 190 cm

 

VELUM

Velum de Vincent Mengin-Lecreulx reliant les pièces de Jean-Bernard Grondin et Alix Pothin au plafond / Dimensions de l’ensemble du velum : 2,50 m x 35 m / 1999

 

TROISIÈME PORTE

Troisième Porte
Porte des toilettes : 238 x 91 cm / Gerard Diaz et François Arnal (à gauche) – Jean-Louis Vila et Hugh Weiss (à droite)

 

FRANÇOIS ARNAL

François Arnal, disparu en 2012 a laissé les murs de sa pièce en béton brut pour laisser penser qu’on aurait découvert le trésor des Meeps, civilisation qu’il a inventée, en exhumant du sable ces 9 sculptures d’aluminium.

François Arnal, Le Trésor des Meeps / 1997 / Hauteur : 300 cm, Profondeur : 240 cm, Largeur : 128 cm

 

GERARD DIAZ

Gérard Diaz a conçu sa pièce entièrement tapissée de papier doré, un sol carrelé en vert sombre et un tableau exotique accroché sur le mur du fond.

Gérard Diaz, La Maison Dorée / 1998 / Hauteur : 305 cm, Profondeur : 240 cm, Largeur : 128 cm

 

VELUM

Velum de Vincent Mengin-Lecreulx reliant les pièces de François Arnal et Gerard Diaz au plafond / Dimensions de l’ensemble du velum : 2,50 m x 35 m / 1999

JEAN-LOUIS VILA

Jean-Louis Vila rend hommage avec ferveur au culte de Saint-Expédit.
Il évoque également la mort de son père à travers quelques petites vanités.
Des collégiens ont participé à la mise en couleur des statuettes et des lycéens d’un établissement scolaire professionnel ont fabriqué les petits casiers.

Jean-Louis Vila, Saint-Expédit / 1998 / Hauteur : 300 cm, Profondeur : 240 cm, Largeur : 128 cm

  

HUGH WEISS

Hugh Weiss imagine une guerre entre les hommes et les poissons. On le voit se noyer car la guerre est perdue pour les humains, mais les poissons qui ont conquis le droit de diriger la barque, vont rapidement succomber hors de l’eau. Un tableau en 3D.

HUGH WEISS

Hugh Weiss, La révolte dérisoire des poissons / 1998 / Hauteur : 290 cm, Profondeur : 238 cm, Largeur : 128 cm

 

VELUM

Velum de Vincent Mengin-Lecreulx reliant les pièces de Jean-Louis Vila et Hugh Weiss au plafond / Dimensions de l’ensemble du velum : 2,50 m x 35 m / 1999

 

QUATRIÈME PORTE

Quatrième Porte
Porte de la salle de bain : 238 x 75 cm /  Willem et Sabine Weiss (à gauche) – François Martin et Vincent Mengin-Lecreulx (à droite)

 

WILLEM

Willem, dessinateur historique de Hara-Kiri puis de Charlie Hebdo, a disposé des trophées sur les murs de sa pièce, 40 langues de bois peinte aux couleurs d’un pays qui parle sa langue.
Un message à consonance philosophique souligné par son titre écrit au sol.

WILLEM

Willem, Aucune langue n’est étrangère / 1999 / Hauteur : 300 cm, Profondeur : 240 cm, Largeur : 127 cm

 

SABINE WEISS

Cette grande photographe a organisé sa pièce en salle de projection dans laquelle un diaporama d’une centaine des plus belles photographies qu’elle a réalisé à La Réunion, passe en boucle sur l’écran du fond.

Sabine Weiss, À La Réunion / 1998 / Hauteur : 275 cm, Profondeur : 236 cm, Largeur : 127 cm

 

 

VELUM

Velum de Vincent Mengin-Lecreulx reliant les pièces de Willem et Sabine Weiss au plafond / Dimensions de l’ensemble du velum : 2,50 m x 35 m / 1999

 

 

FRANÇOIS MARTIN

François Martin évoque l’histoire des chasseurs d’esclaves qui ramenaient les oreilles de leurs victimes pour se faire payer. Aujourd’hui le terme « zorey » désigne simplement les non natifs de l’île. Il a demandé aux lycéens d’un établissement professionnel de s’exprimer en fabricant des oreilles en métal selon un gabarit imposé, qu’il a ensuite fixé aux murs de sa pièce.

FRANÇOIS MARTIN

François Martin, Les murs ont des oreilles / 1997 / Hauteur : 276 cm, Profondeur : 235 cm, Largeur : 128 cm

 

 

VINCENT MENGIN-LECREULX

Il est à la fois le concepteur et le réalisateur du Palais aux 7 Portes. Il participe en s’octroyant la plus petite pièce et l’angle extrême de façon à voir toute sa bande. Sa pièce est un grenier où il conserve religieusement un objet de chacun des 27 autres artistes du P7P.

VINCENT MENGIN-LECREULX

Vincent Mengin-Lecreulx, Résidence d’artistes / 1999 / Hauteur : 275 cm, Profondeur : 235 cm, Largeur : 128 cm

 

 

VELUM

Velum de Vincent Mengin-Lecreulx reliant les pièces de François Martin et Vincent Mengin-Lecreulx au plafond / Dimensions de l’ensemble du velum : 2,50 m x 35 m / 1999

 

CINQUIÈME PORTE

CINQUIÈME PORTE
Porte de l’atelier : 238 x 108 cm / Joël Kermarrec et Erik Dietman (à gauche) – Vladimir Vélickovic et Nils-Udo (à droite)

 

 

JOËL KERMARREC

Joël Kermarrec a réalisé une pièce autour du métissage de la famille Mengin sur un sol volcanique.
Le dessin du fond représente les profils de Roselyne et Vincent, celui du mur de gauche montre Pablo et à droite Aurélia. Les 4 sculptures sont en bois différent pour souligner le métissage.

JOËL KERMARREC

Joel Kermarrec, Monsieur T / 1998 / Hauteur : 305 cm, Profondeur : 237 cm, Largeur : 185 cm

 

 

ERIK DIETMAN

Cet artiste suédois qui nous a quitté en 2002, évoque dans sa pièce l’abolition de l’esclavage en positionnant des têtes minérales coiffées de chapeaux et dont les savates sont fixées au plafond. Les esclaves n’avaient pas le droit de porter le chapeau, réservé aux humains, ni de mettre des savates, pour la même raison.

ERIK DIETMAN

Erik Dietman, Sans Titre / 1999 / Hauteur : 315 cm, Profondeur : 238 cm, Largeur : 184 cm

 

 

VELUM

Velum de Vincent Mengin-Lecreulx reliant les pièces de Joël Kermarrec et Erik Dietman au plafond / Dimensions de l’ensemble du velum : 2,50 m x 35 m / 1999

 

VLADIMIR VÉLICKOVIC

Vladimir Vélickovic, d’origine yougoslave, qui nous a malheureusement quitté en 2019, laisse au P7P une œuvre très impressionnante et dramatique en hommage aux coupeurs de cannes à sucre de l’île. Les sabres ont été fabriqués par des lycéens d’un établissement professionnel.

Vladimir Velickovic, Coupe/Mémoire / 1998 / Hauteur : 308 cm, Profondeur : 237 cm, Largeur : 183 cm

 

 

NILS-UDO

Nils-Udo, cet artiste allemand précurseur du Land Art, a mis en scène sa célèbre coulée de pétale de fleurs de poinsettias en réalisant un plan incliné avec sa bâche imprimée.

NILS-UDO

Nils-Udo, Fissure dans la lave, pétales dites de langues de feu / 1998 / Hauteur : 320 cm, Profondeur : 238 cm, Largeur : 184 cm

 

VELUM

Velum de Vincent Mengin-Lecreulx reliant les pièces de Vladimir Vélickovic et Nils-Udo au plafond / Dimensions de l’ensemble du velum : 2,50 m x 35 m / 1999

 

SIXÈME PORTE

SIXIÈME PORTE
Porte du local technique : 238 x 138 cm / Hervé Télémaque et Mark Brusse (à gauche) – Claude Viseux et Christian Jaccard (à droite)

 

HERVÉ TÉLÉMAQUE

Hervé Télémaque, d’origine Haïtienne, fabrique une palissade de bidonville surmontée d’un sol volcanique sur lequel on peut voir 2 sculptures, un coco fesse en bois et un poids en métal, là encore fabriqué par des lycéens d’un établissement professionnel.

HERVÉ TÉLÉMAQUE

Hervé Télémaque – Coco Fesse / 1999 / Hauteur : 315 cm, Profondeur : 237 cm, Largeur : 184 cm

 

 

MARK BRUSSE

Sculpteur hollandais Mark Brusse a choisit de diviniser une grosse pierre de l’île en lui construisant un temple.

MARK BRUSSE

Mark Brusse, Pour une pierre de l’île / 1997 / Hauteur : 316 cm, Profondeur : 237 cm, Largeur : 184 cm

 

VELUM

Velum de Vincent Mengin-Lecreulx reliant les pièces de Hervé Télémaque et Mark Brusse au plafond / Dimensions de l’ensemble du velum : 2,50 m x 35 m / 1999

 

 

CLAUDE VISEUX

Claude Viseux a associé les élèves du lycée professionnel Boisjoly Potier à la fabrication d’un personnage en métal qu’il a suspendu par les pieds. Le miroir au sol et la décoration de sa pièce évoque clairement la culture malbar. Claude Viseux est mort en 2008.

CLAUDE VISEUX

Claude Viseux, Le Conte de l’île / 1997 / Hauteur : 312 cm, Profondeur : 237 cm, Largeur : 184 cm

 

 

CHRISTIAN JACCARD

24 dessins d’enfants accompagnent le mobilier traditionnel de La Réunion que Christian Jaccard a recouvert de ganse de coton selon sa conception « supra nodale ».

CHRISTIAN JACCARD

Christian Jaccard, La Conversation créole / 1998 / Hauteur : 320 cm, Profondeur : 237 cm, Largeur : 183 cm

 

VELUM

VELUM
Velum de Vincent Mengin-Lecreulx reliant les pièces de Claude Viseux et Christian Jaccard au plafond / Dimensions de l’ensemble du velum : 2,50 m x 35 m / 1999

 

 

SEPTIÈME PORTE

SEPTIÈME PORTE
Porte de l’escalier : 238 x 147 cm / Hervé Di Rosa et Bob Verschueren (à gauche) – Gérard Schlosser et Bernard Rancillac (à droite)

 

 

HERVÉ DI ROSA

Hervé Di Rosa a réalisé un cabinet de curiosités à l’intérieur du P7P qui lui-même est un cabinet de curiosités. Là encore les élèves ont pu participer en fabriquant certains personnages.

HERVÉ DI ROSA

Hervé Di Rosa, Cabinet de curiosité / 1998 / Largeur : 315 cm, Profondeur : 237 cm, Largeur : 173 cm

 

 

BOB VERSCHUEREN

Cet artiste belge a conservé dans sa pièce une vitrine des vestiges végétaux qu’il a utilisé pour réaliser ses installations éphémères à l’intérieur même du lieu et dont les photographies sont accrochées sur le mur du fond.

BOB VERSCHUEREN

Bob Verschueren, Sans Titre / 1999 / Hauteur : 315 cm, Profondeur : 237 cm, Largeur : 173 cm

 

 

VELUM

Velum de Vincent Mengin-Lecreulx reliant les pièces de Hervé Di Rosa et Bob Verschueren au plafond / Dimensions de l’ensemble du velum : 2,50 m x 35 m / 1999

 

 

GÉRARD SCHLOSSER

L’artiste rend hommage au métissage à La Réunion symbolisé dans le grand tableau du fond par le couple Roselyne et Vincent Mengin-Lecreulx. Le hasard a voulu que la dernière pièce du parcours de cette longue enfilade d’œuvres se termine sur la présence de ses fondateurs.
 

Gérard Schlosser, Et pourquoi pas ? / 1998 / Hauteur : 325 cm, Profondeur : 237 cm, Largeur : 174 cm

 

 

BERNARD RANCILLAC

L’artiste a réalisé un collage chaotique de tout ce qui a construit l’île de La Réunion depuis sa découverte, notamment symbolisé par le miroir brisé sur le mur qui termine la visite.

Bernard Rancillac, Naissance de Vénus au large de La Réunion / 1998 / Hauteur : 320 cm, Profondeur : 238 cm, Largeur : 174 cm

 

 

VELUM

Velum de Vincent Mengin-Lecreulx reliant les pièces de Gérard Schlosser et Bernard Rancillac au plafond / Dimensions de l’ensemble du velum : 2,50 m x 35 m / 1999